Couleur de la vie

23 avril 2019

Le plaisir de cuisiner

Dernièrement, je me suis rendu pour y suivre un cours de cuisine. Ca n'est peut-être pas surprenant à vos yeux, mais lorsque j'en ai parlé à ma belle-mère, elle a tellement ri qu'il prenait ça pour un miracle. Parce que il y a encore quelques mois, il y avait autant de chances que je cuisine que d'entendre Cyril Hanouna dire un truc intelligent. J'ai toujours détesté tout ce qui touchait de près ou de loin à la cuisine. Je laissais ma femme se charger des fourneaux (quitte à accepter toutes les autres corvées ménagères pour compenser. je m'essayais à la cuisine, j'étais comme  un bébé de trois mois à qui on demanderait de résoudre une équation de second degré. Les rares fois où ma chère et tendre me demandait un coup de main en cuisine, elle jetait l'éponge généralement. Quand j'avais fini, il y en avait jusqu'au plafond. Ca se terminait toujours de la même manière :. Elle croyait même que je faisais exprès. Aujourd'hui, je ne saisis plus trop mon comportement. Le fait de cuisiner prenait d'emblée des proportions énormes. Je doutais de moi pour les actes les plus élémentaires. Un jour, pourtant, j'ai eu comme un déclic. . Simplement, c'est arrivé, comme ça. Sur un coup de tête, l'envie m'a pris de préparer le repas de famille. Rien de très difficile, a priori : du cabillaud. Ca a été une telle catastrophe au point que l'on a tout mis à la poubelle, mais trois jours plus tard, j'ai fait une seconde tentative. Et le surlendemain. Et le jour d'après. Ma femme a perdu deux kilos en une semaine car j'étais un cuisinier déplorable, mais lentement, je me suis amélioré. Du coup, ma femme a décidé de combler mes lacunes en m'offrant ce cours de cuisine. Je n'y suis peut-être pas devenu un un cuisinier d'exception, mais j'en suis ressorti aussi fier qu'un gamin devant son premier diplôme ! Pour plus d'informations, allez sur le site de ce de atelier de cuisine .

Posté par arnoldbitter à 16:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 avril 2019

Le Brexit et le Frexit

Empruntée à Stéphane Boujnah, le patron d'Euronext qui nous accorde cette semaine un long entretien sur les conséquences pour la Bourse paneuropéenne du veto de Bruxelles sur la fusion entre le London Stock Exchange et Deutsche Börse, ce détournement de la formule du romancier britannique, génie de l'absurde, fera sourire. Elle n'en sonne pas moins assez juste et devrait plutôt inquiéter. Le 29 mars, "the D-DAY" Engagé officiellement par Theresa May mercredi 29 mars, le même jour - la coïncidence n'en est peut-être pas une - que l'annonce de l'échec du mariage des Bourses de Londres et de Francfort, la négociation sur le Brexit sera dure et fait entrer l'Europe dans une longue période d'incertitude. Elle sera dure parce que face à l'impréparation des Britanniques sur les conséquences de la sortie de l'UE, les Européens ont fixé un cadre procédural et un calendrier très clair et très précis. Brexit veut dire Brexit, et cette séparation ne pourra pas ne pas avoir des conséquences très concrètes, dont l'échec de la fusion DB-LSE est un premier signe (lire page 8). Il aurait quand même été ubuesque que la City de Londres garde ainsi un pied dans la zone euro en devenant le siège de la principale bourse continentale par son poids capitalistique. Au-delà des questions de concurrence qu'aurait posé cette fusion, c'est une question de cohérence. Après le Brexit, il n'y aura plus de continuité réglementaire entre Londres et le continent. Cela fait des années que la City domine la finance européenne en imposant à Bruxelles le cadre réglementaire qui lui est le plus favorable. Avec le Brexit, cela va nécessairement se rééquilibrer et ce sera à l'Europe de saisir cette opportunité pour renforcer l'attractivité globale du continent et développer ses places financières en bénéficiant de l'avantage du passeport européen que vont perdre tous les acteurs financiers installés au Royaume-Uni. Pour l'instant, Francfort et Dublin se détachent nettement pour accueillir l'exode des banques internationales de la City, la première parce qu'elle héberge le siège de la BCE, et la seconde parce qu'il n'y a pas de barrière linguistique. Paris reste considérée comme une place financière de seconde zone, même si la métropole française est sans doute la plus attractive par sa qualité de vie. La France souffre aussi d'une image négative dans le monde anglo-saxon en raison de sa lourde fiscalité et de son instabilité réglementaire. L'inconnue des élections présidentielles de 2017 ajoute à la confusion, alors que la possible victoire de Marine Le Pen agite le spectre du Frexit et de la sortie de l'euro. Jamais une élection présidentielle n'a été au coeur d'enjeux aussi essentiels Quel que soit celui qui sera opposé à la candidate du Front National au second tour, le vote du 7 mai va se transformer de facto en référendum pour ou contre le maintien de la France dans l'Union européenne, et pour ou contre le retour au franc. Pour les souverainistes, le Brexit légitime leur revendication d'une sortie de l'euro. Il s'agit d'un leurre dangereux. Même improvisé, le divorce du Royaume-Uni et de l'Union européenne ne s'accompagne pas de l'aventure d'un changement de monnaie aux conséquences imprévisibles ; par ailleurs, le Brexit ne rime pas avec repli sur soi de la Grande-Bretagne : au contraire, le gouvernement conservateur croit plus que jamais aux vertus du libreéchange et développe une stratégie de « Global Britannia », aux antipodes des discours du Front National qui ne cesse de dénoncer les « mondialistes ». Brexit et Frexit, ce n'est donc pas identique D'un côté, on a une Grande Bretagne qui va se redéployer à l'international et tenter de sortir par le haut de la négociation à grands risques engagée avec l'Union européenne - et l'on peut compter sur le flegme et le pragmatisme britanniques pour limiter la casse et trouver un nouvel équilibre dans le jeu mondial, y compris dans ses relations avec une Union européenne qui a l'occasion de se redéfinir. De l'autre, il y a une volonté de détruire tout ce qui a été bâti au cours de soixante années de construction européenne, sans proposer aucune stratégie alternative pour une France qui se retrouverait isolée et repliée sur elle-même, avec une monnaie dévaluée, une industrie et des épargnants ruinés. Il reste cinq semaines aux Français pour choisir. Le 7 mai, le visage qui apparaîtra à 20 heures sur les écrans de télévision déterminera le destin du pays.

Posté par arnoldbitter à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2019

Comment aller sur Mars

Aujourd'hui, lors d'un appel téléphonique avec l'astronaute Peggy Whitson à la Station spatiale internationale, le président Trump a dit en plaisantant qu'il espérait que la NASA débarquerait des astronautes sur Mars d'ici la fin de son premier mandat en 2020. De toute évidence, ce délai est totalement déraisonnable pour une agence qui a déjà pris du retard sur son plan pour se rendre sur Mars d’ici 2030. Arriver sur Mars sera extrêmement difficile, avec beaucoup de pièces en mouvement qui doivent toutes s’emboîter parfaitement. Voici une liste de tâches à accomplir par la NASA d'ici 2020: Terminer la fusée. Le très puissant système de lancement spatial de la NASA ne volera pas avant fin 2018 ou début 2019. Cela ne nous laisserait pas beaucoup de temps pour les vols d'essai avant de pouvoir l'utiliser pour blesser les astronautes lors de leur très long et hypothétique voyage sur la planète rouge en 2020. Assurez-vous que personne ne mourra. Le trajet vers Mars prendra probablement six à neuf mois. C’est beaucoup de temps pour un corps humain de souffrir en apesanteur, ce qui détruit notre les os et les radiations de l'espace lointain, qui causent le cancer et des dégâts dans notre cerveau et éventuellement dans notre cœur. Sans parler des risques liés à l'ennui. Construire un espace RV. En parlant de bonkers, pouvez-vous imaginer passer plusieurs mois entassés dans ce minuscule vaisseau spatial avec vos collègues astronautes? Non, car la capsule Orion est destinée aux voyages courts. Pour les voyages plus longs, tels que Journey to Mars long, les astronautes vont avoir besoin d'un habitat plus grand comprenant une radioprotection, des systèmes de survie, le recyclage de l'eau, le stockage des aliments et une salle de bains fonctionnelle. La NASA n'a pas encore sélectionné de modèle pour l'habitat, et encore moins commencé à en construire un. Sarah Fecht / Science populaire À l'intérieur de la capsule d'Orion Nous allons avoir besoin d'un plus gros vaisseau spatial pour la course vers Mars. 4. Nourrissez les astronautes. Vicky Kloeris, qui nourrit les astronautes de la Station spatiale internationale, nous a confié qu'il n'était pas si facile de concevoir de la nourriture pour Mars. Il y a des preuves que les radiations dans l'espace lointain vont dégrader la nourriture, la rendant dégueu mais aussi moins nutritif. 5. Développer des communications plus rapides. Selon l'alignement des planètes, le signal peut prendre jusqu'à 24 minutes pour se déplacer entre la Terre et Mars. C'est tout simplement trop long à attendre si vous avez des astronautes en attente d'instructions ou en cas d'urgence. 6. Réaligne les étoiles. La Terre et Mars tournent autour du soleil à différentes vitesses. Mars est donc parfois plus proche ou plus éloigné de nous, en fonction de l'alignement des planètes. La NASA aime lancer des missions à peu près au moment où Mars est le plus proche de nous. Ces dates arriveront en juillet 2018 et en octobre 2020. Donc, si nous voulons arriver sur Mars avant la prochaine élection présidentielle, nous ferions mieux d'être emballés et prêts à partir d'ici le milieu de l'année prochaine. Aucun problème! 7. Déterminez le plan d'évacuation. Le président n'a rien dit à propos de ramener nos explorateurs sur Mars après, mais si nous voulons que nos astronautes reviennent, nous devrons envoyer un véhicule en fuite qui pourra les ramener de la surface de Mars à leur VR dans l'espace lointain. Ce serait probablement un véhicule Mars Ascent spécialement conçu avec un réservoir de carburant plein. Nous n'avons pas encore de design pour cela, mais rien de grave: concevoir des fusées est totalement économique, facile et rapide. Suivez le lien pour en savoir plus sur ce bapteme en apesanteur.

zerog2

Posté par arnoldbitter à 13:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2019

Réussite ou échec de Trump

Certains économistes se moquent de l’idée que nous assistons actuellement à un «boom Trump». Le taux de chômage était déjà en baisse sous Obama, même avec un ralentissement de la croissance du produit intérieur brut. Trump aime se vanter que le chômage chez les Afro-Américains et les Latinos a également chuté, mais cette tendance a également commencé sous le gouvernement précédent. "Lorsque vous entendrez à quel point l'économie se porte bien en ce moment, rappelons-nous quand cette reprise a commencé", a déclaré Obama en septembre à l'université de l'Illinois. Trump, bien sûr, avait fait campagne pour résoudre ce qui a peut-être été la plus grande énigme économique du XXIe siècle: les salaires stagnants. "Nous allons augmenter vos salaires et vos salaires," a-t-il déclaré lors d'un rassemblement en Floride en 2016. Et son administration a doublé sa promesse, promettant que la facture de l'impôt du GOP augmenterait les salaires de 4 000 à 9 000 $. Cela n’est pas arrivé. Selon la dernière estimation du Département du travail, les salaires horaires moyens ont légèrement augmenté d’année en année, mais ils ont à peine suivi le rythme de la hausse du taux d’inflation, bien que le dernier rapport sur l’emploi indique une augmentation salariale hebdomadaire de 3,4%. Des hommes d’affaires tels que Simmons affirment avoir distribué de modestes augmentations au cours des dernières années, principalement parce que la concurrence dans leurs industries est brutale: "Vous devez encore contrôler les coûts", a déclaré Simmons. Selon Bloomberg News, Un sondage interne commandé par le Comité national républicain en septembre a révélé que plus de 60% des électeurs considéraient désormais que la facture d'impôts était bénéfique aux "grandes entreprises et aux riches Américains" par rapport aux "familles de la classe moyenne". «Je pense que les gens sont très sages. À propos de la réduction d’impôt, ils cherchent qui a reçu l’argent et disent: «Attendez, je n’ai rien vu», a déclaré Goolsbee. «L’observateur moyen n’a pas tort de penser que c’était une aubaine pour les entreprises mais pas pour les travailleurs.» Autre préoccupation: la vigueur de l’économie ne permet pas aux travailleurs «découragés» de réintégrer le marché du travail aussi rapidement que prévu par les décideurs de la Maison-Blanche. (À l'époque Obama, alors que le nombre de ceux qui avaient cessé de chercher du travail avait augmenté à la suite de la Grande Récession, la blague républicaine habituelle était que le taux de chômage officiel passerait à zéro car chaque demandeur d'emploi se retirerait du marché du travail. .) Les données les plus récentes, jusqu'en septembre, montrent que, d'année en année, le nombre de travailleurs découragés n'a pas diminué, ce qui suggère que l'économie n'est peut-être pas encore assez forte pour attirer davantage de personnes sur le marché du travail. C’est important, car les travailleurs découragés, ainsi que les travailleurs à temps partiel qui souhaitent travailler à plein temps (appelés «sous-employés»), peuvent déprimer les salaires.

Posté par arnoldbitter à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 novembre 2018

De l'assurance d'un vol en Mirage

Les gens prennent divers régimes d'assurance essentiellement pour éviter toutes sortes de pertes ou de dommages inattendus à des choses associées financièrement. En matière d'assurance aéronautique, elle couvre essentiellement l'avion et son intérieur. Dans la plupart des cas, l'assurance accident du passager et la responsabilité du propriétaire sont également couvertes. En revanche, dans certains cas, l'État a besoin que les exploitants et les propriétaires disposent d'un plan couvrant à la fois les opérations et les avions. Même la couverture d'assurance, la responsabilité civile doit être couverte pour que la responsabilité soit assumée par une tierce personne qui subit un préjudice ou une perte en raison de l'exploitation de l'aéronef. L'assurance aéronautique joue un rôle essentiel en cas d'accident d'aéronef pouvant entraîner des pertes énormes pour les personnes concernées. Par conséquent, il est toujours conseillé de prendre une couverture aéronautique capable de récupérer au mieux les lourdes pertes subies par la population. Le montant de la perte de dommages subie dans tout accident d'avion sera couvert par la compagnie conformément aux conditions de la politique aéronautique prise par la victime. Rappelez-vous que ce type d'assurance est indispensable pour surmonter les pertes ou les dommages imprévus. Voici quelques méthodes simples pour acquérir une assurance aviation. De nombreux courtiers vous contacteront si vous avez décidé de prendre une assurance aviation pour assurer votre avenir. Ils vous aideront à postuler facilement à la couverture aérienne, après quoi la société vérifiera soigneusement vos antécédents financiers pour évaluer les risques liés à votre assurance. Le montant de la prime ne sera décidé qu'après acceptation et enquête de tous les éléments de risque impliqués. Vos dépenses d'assurance seront plus chères si le montant de risque impliqué est plus élevé. Au cas où vous ne seriez pas prêt à payer le montant décidé pour la prime, vous pouvez simplement parler à l'entreprise dans laquelle ils peuvent soit rejeter votre demande, soit envisager d'accepter des négociations. Notez que le montant de la prime est décidé seulement après avoir pris en compte divers facteurs, dont le type de l'aéronef, les qualifications du pilote concerné et la nature de l'exploitation de l'aéronef, que son fonctionnement soit pour le plaisir ou pour les affaires. Vous pouvez consulter les différents types de plans de couverture aéronautique proposés par diverses sociétés et mettre en œuvre la politique qui répond le mieux à vos besoins et à vos exigences. Rappelez-vous que lorsque vous prenez la couverture de l'aviation, assurez-vous de lire attentivement tous les termes et conditions pour éviter toute confusion ultérieure. Davantage d'information sur ce vol en Mirage en suivant le lien.

Posté par arnoldbitter à 12:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 novembre 2018

Femmes : de la prison à la liberté

Pendant que nous étions en prison, à l’extérieur, vous faites des choses magnifiques. travail. Le projet de loi - parce que ces choses filtrent même en prison - le projet de loi a été adopté, après de nombreuses années, sa deuxième lecture. C'est quelque chose, mais vous, les femmes, pas plus étudié la procédure parlementaire que certains jeunes libéraux Les députés. Ne pensez pas trop à la deuxième lecture du suffrage des femmes facture. Nous savons, qui comprennent la procédure parlementaire, que cela signifie peu ou rien; que si nous obtenons jamais au-delà de cet état, nous les femmes devons faire dix fois plus que nous avons fait dans le passé pour garantir que le projet de loi parviendra à un troisième lecture. Pendant que nous étions en prison, j'apprends que vous avez eu deux élections partielles. On est fini, et une grande défaite au gouvernement libéral, la seconde n'est pas conclue, donc nous les femmes qui poussent proverbialement pousseront encore jusqu'à ce que nous connaissions le résultat, mais je comprends que demain nous devons y aller le long, nous les femmes qui ont été dans la solitude depuis si longtemps, et faisons ce que nous pouvons pour infliger au gouvernement autre défaite. Je comprends que les membres du gouvernement disent que nous devons manifester comme les hommes l'ont fait avant d'obtenir le vote. Eh bien, la nuit avant mon arrivée à Londres, nous avons fait une démonstration dans le Yorkshire, sur le site historique de la grande francophonie. démonstration de guerre dans les années soixante. Sur Hunslet Moor à Leeds des milliers d'hommes démontré quand ils agitent pour la franchise. La nuit avant mon arrivée jusqu’à Londres pour le Parlement des femmes, nous avons organisé une procession à Leeds. Eh bien, je pense que tout Leeds a pris part à la procession. Après la procession, avec nous nous sommes retrouvés à Hunslet Moor où M. Herbert Gladstone nous avait conseillé de rencontrer, et les vieillards à Leeds qui se souvenaient de cette agitation a dit que jamais dans le histoire de toute agitation pour la réforme avait tant de gens rassemblés sur Hunslet Moor, telle que rencontrée là-bas cette nuit-là. Mais nous, les femmes, parce que nous sommes des femmes, devons faire beaucoup plus que les hommes, pour montrer que nous sommes déterminés à obtenir leurs droits de citoyen. Alors je suis content de penser que ce programme pour les mois d’été a été créé et que, s’il est exécuté avec succès prouvera à la satisfaction même des membres du gouvernement que les femmes veulent en effet le vote et veulent le faire. Et nous pourrions bien être prêts à n'épargnez aucun effort dans notre détermination à obtenir le vote. Depuis plus de cinquante ans, les femmes exigent que l’élément commun taire droit. Nous avons toujours eu besoin du vote, nous l'avons toujours voulu, mais jamais aussi autant que nous en avons besoin aujourd'hui. Nous avons aujourd'hui un nouveau type de politique, très différente de la politique à l'ancienne - parce que la politique d'aujourd'hui signifie, comme elle ne l'a jamais été signifiait auparavant, interférence avec nous tous dans nos vies quotidiennes. Vous avez des propositions sur Parlement, et au Parlement, pour la régulation de nos vies comme nous n’avons jamais eu avant. Sans doute avec les meilleures intentions - tout le monde a la bonne intention - mais nous les femmes ont besoin d’une nouvelle représentation afin de voir que ce nouveau type de législation est ne pas être pire tyrannie et une plus grande oppression que tout type de législation qui est allé avant. Elles disent que les femmes n’ont pas le sens de l’humour, mais si ce n’était pas si grave, être fait par les hommes créerait un sens de l'humour chez les femmes. Je suis désolé si certains des messieurs de l'audience peuvent sentir leurs susceptibilités blessées par ce que je je vais le dire maintenant, mais pour une femme, il est amusant de voir comment les hommes semblent pensent qu'ils sont aptes à traiter des questions qui existent depuis la race humaine ont été laissés aux femmes, et ce qu’elles comprennent. Comment les enfants, même, doivent être amenés dans le monde, les hommes au Parlement pensent pouvoir décider à présent! L’éducation et la garde des enfants, la prise en charge des malades, la prise en charge des personnes âgées, la fabrication de nos maisons et la tenue de nos maisons, les hommes vont faire lois de décider, sans même nous donner le droit élémentaire de décider qui le ce sont des hommes qui doivent prendre ces décisions capitales!

Posté par arnoldbitter à 09:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2018

L'Islande après la crise

Les conséquences générales de la crise financière islandaise ont été largement répandues. Les banques ont le plus souffert, mais cette chute financière a également permis aux industries comme l’immobilier et l’aviation de prendre les dominos. Beaucoup de sociétés déclarées en faillite. Même la couronne, la monnaie nationale de l’Islande, a été durement touchée, ce qui a eu pour conséquence que l’économie islandaise est en plein marasme. Avant d’étudier les causes de la crise financière en Islande, voici quelques informations à vous faire savoir: le produit intérieur brut de l’Islande a reculé de 5,5% au premier semestre de 2009. La dette totale de l’Islande est d’environ 9 500 milliards de couronnes. Comparez cela avec l'évaluation du PIB de l'Islande à 1,9 billion de Kronur, et vous savez que l'Islande est au plus profond de ses dettes. Voici les causes de la crise financière islandaise Les banques incapables de refinancer leurs dettes En 2001, lorsque le secteur bancaire islandais a été déstabilisé, les banques ont commencé à télécharger les dettes. Cela est arrivé à un moment où les entreprises étrangères se sont accumulées. En 2008, trois banques islandaises, toutes grandes, ont contracté des dettes d'une valeur de 50 milliards d'euros. Comparez cela avec le PIB de l'Irlande de 1,9 milliard d'euros, et vous savez qu'il y a un décalage. Inflation due à l'expansion L'Islande a réalisé la plupart de ses activités d'expansion dans la nouvelle économie en contractant des prêts sur le marché des prêts interbancaires. La dette extérieure a également joué un rôle clé dans le financement de l'expansion. Le fait que l'endettement des ménages représentait environ 200% du revenu disponible moyen de la famille a entraîné une hausse des prix des produits de base essentiels. Cela s'est traduit par une inflation qui a été confirmée par la banque centrale de l'île émettrice de prêts sur obligations non couvertes auprès des banques. Surestimation du Kronur Jusqu'en septembre 2008, les prix ont grimpé à 14%, soit la hausse de prix la plus forte de l'histoire de l'Islande. La Banque centrale de l'île a tenté de couvrir ce problème en ayant un taux d'intérêt élevé (15%). Ces taux étaient absolument inconnus dans les pays européens où les taux d’intérêt sont au maximum de 5%. Un taux d’intérêt élevé comme celui-ci a amené de nombreux pays à pomper leur argent en Islande. Cela a eu pour résultat que le Kronur était extrêmement surévalué; prouvant qu’il s’agissait d’une bulle prête à éclater. Action sur les prêts bancaires, incomplète, entraînant une chute des banques La plupart des banques islandaises ont refusé de consentir de nouveaux prêts. Les grandes banques ont également eu du mal à transférer leurs prêts sur le marché interbancaire, leurs créanciers leur ayant demandé de les rembourser. Dans un scénario aussi difficile, les banques ont approché la plus grande banque, ce qu’elles ont fait, en s’adressant à la Banque centrale d’Islande. Le problème était que la Banque centrale d'Islande refusait de prendre possession et que le gouvernement de l'Islande ne pouvait garantir le remboursement des dettes, la Banque centrale d'Islande étant beaucoup plus grande que le gouvernement islandais. Tout cela s'est traduit par une chute libre absolue pour les banques, le crédit n'étant tout simplement pas facilement disponible pour les banques. Icesave, filiale de Landsbanki, aggrave le problème Techniquement, Icesave aurait dû travailler en tant qu'entité indépendante, mais ce n'était pas le cas. Elle opérait sous la marque Landsbanki et devait compter sur elle pour des fonds d'urgence. Icesave ne pouvait pas compter sur Bank of England en raison de cette restriction. Des plans pour changer tout cela ont été mis en mots, mais ils ne se sont jamais concrétisés. Fondamentalement, la crise financière islandaise était une maladie systémique, mais elle ne concernait que le secteur bancaire, contrairement à la crise des subprimes, qui était un effort conjoint de l’immobilier et de la finance. Cela dit, pour une petite économie comme l’Islande, le secteur financier qui est touché signifie que l’économie du pays est frappée au pire endroit possible. Retrouvez plus de renseignements sur l'organisateur de ce voyage incentive en Islande.

Posté par arnoldbitter à 14:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 août 2018

La valeur relative des dépenses budgétaires des examens

La dépense budgétaire liées aux examens des élèves est présentée dans l’action « certification » du programme n° 214 « Soutien de la politique de l’éducation nationale ». L’action « certification » regroupe les frais d’organisation des examens de l’enseignement général et technologique (DNB, bac général et technologique, BTS, etc.), des examens de l’enseignement professionnel (CAP/BEP, bac professionnel). En 2016, ces dépenses s’élevaient à 164,14 M€, en hausse de 3,9 % par rapport à 2015 (158 M€). S’agissant du baccalauréat qui représente à lui seul 57 % des dépenses de certification (79 M€), le ministère indique un coût moyen par élève présent de 77,80 € pour l’année 2015 (session 2014) avec une prévision pour 2017 inférieure à 85 €. Cette prévision a été ramenée à 80 € dans les projets annuels de performances des exercices budgétaires 2016 et 2017. Le coût moyen du DNB par candidat est faible et stable sur la période (2,50 € en 2005 et 2,80 € en 2015). Ces montants sont des estimations construites à partir d’une enquête réalisée auprès des seules académies métropolitaines et sont restreintes aux indemnités de jurys et aux frais de déplacement et d’organisation. Les dépenses relatives à la rémunération des personnels chargés de l’organisation des examens sont exclues. Les rapports d’inspection générale sont circonspects sur la validité des chiffrages budgétaires, même sans aborder la question de la prise en compte des rémunérations des enseignants, qui relève d’une logique de comptabilité analytique et non plus budgétaire. Le rapport des inspections générales IGF, IGAEN, IGEN, CGIET (Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies) de décembre 2011 "Proposition pour une évolution du baccalauréat" conclut de façon très prudente : « le coût du baccalauréat s’établirait plutôt entre 90 et 100 M d’euros ». Sur le sujet des indemnités de jurys et du remboursement des frais de déplacement, pour tous les examens, un audit comptable et financier de l’IGAENR et l’IGF en mai 2015 a une tonalité générale sévère sur la qualité des bases d’établissement de la dépense.

Posté par arnoldbitter à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2018

Un parfum d'oreiller

Les oreillers de cou parfumés sont assez simples à faire. Ils peuvent être parfumés pour apporter une touche apaisante et confortable pour les muscles endoloris, douloureux et une bonne surprise pour profiter d'un moment dans une journée mouvementée. Les oreillers parfumés peuvent être chauffés et étalés sur la nuque ou sur tout groupe musculaire douloureux. Les faire pour vous-même ou un cadeau pour quelqu'un de spécial peut être enrichissant et une joie à donner. Une autre idée d'artisanat maison pour vous-même ou un cadeau personnalisé, est d'apprendre à faire des projets d'aimant en marbre à la maison. Les deux projets coûtent très peu à faire, et vous pouvez les créer avec style pour refléter votre propre personnalité. Pour fabriquer l'oreiller, utilisez de la mousseline 100% de bonne qualité, et des ciseaux à cranter pour couper deux morceaux de tissu de mousseline, 24 pouces par 16 pouces ou n'importe quelle dimension que vous voulez. L'oreiller sera double épaisseur. Placer les morceaux de mousseline l'un sur l'autre et les plier en deux, en longueur. Le tissu devrait maintenant être d'environ 24 "x 8". Coudre les bords en utilisant un surplus de couture de 5/8 "Laisser environ deux pouces ouverts à une extrémité. Maintenant, faites la farce pour votre oreiller. Le riz est une farce bonne et peu coûteuse qui peut être mélangée avec d'autres éléments comme les brins de lavande, les épices, par exemple les clous de girofle, la cannelle ou la gousse de vanille finement râpée. Veillez à ne rien ajouter de trop volumineux ou pointu, car je serai mis sur. Vous ne voulez pas d'inconfort. Le maïs soufflé ou tout autre type de grain qui pourrait éclater lorsqu'il est chauffé n'est pas recommandé. Utilisez environ trois quarts de tasse de fleurs de lavande, ou de l'écorce de cannelle moulue, ou tout autre ingrédient que vous désirez, et le riz restant. Vous pouvez ajouter quelques gouttes d'huile essentielle au riz si vous le souhaitez et bien mélanger. Si vous employez l'utilisation d'huiles essentielles, pensez à laisser les huiles absorber dans le riz quelques heures, avant de bourrer dans l'oreiller, pour éviter que les huiles ne tachent excessivement le tissu. Mettez le mélange de riz dans l'oreiller de mousseline que vous venez de faire jusqu'à quatre à six pouces du haut, puis cousez l'extrémité fermée, en faisant attention à ne pas le laisser se renverser pendant la couture. Vous voudrez faire une petite taie d'oreiller pour couvrir votre oreiller de cou qui permet le lavage facile, puisque l'oreiller lui-même ne peut pas être nettoyé. Utilisez l'oreiller fini de cou comme modèle pour votre petite taie d'oreiller finale. Utilisez un tissu très doux tel que la flanelle ou tout ce que vous désirez, qui est lavable. Coupez un morceau de tissu de trente centimètres par vingt pouces, ou pour ajuster l'oreiller que vous venez de coudre. Plier en demi-longueur sage avec les bons côtés du tissu face à face. Coudre une extrémité et le côté ouvert en utilisant une allocation de cinq pouces pouces de couture. Coupez le tissu excessif des coins et retournez les coutures à l'envers. Appuyez sur les coutures avec un fer à repasser. Repassez le dernier bord ouvert 1/4 pouce, vers l'intérieur de l'affaire. Repliez le bord, appuyez et cousez, créant un ourlet fini. Toujours laisser le cas ouvert. Pour une fermeture pour la taie d'oreiller, utilisez deux ou trois ou des morceaux de Velcro. Maintenant, mettez votre oreiller dans votre nouvelle taie d'oreiller et c'est fini! Pour réchauffer votre oreiller, placer au micro-ondes pendant une minute et demie à deux minutes de chaque côté à feu moyen. Soyez prudent lors de l'application de l'oreiller de riz à la peau nue, et ne pas surchauffer l'oreiller! Les grains de riz peuvent devenir très chauds, et l'utilisation n'est donc pas recommandée pour les jeunes enfants ou les bébés. C'est une note digne quand il est chauffé, l'odeur sera plus forte, que lorsque l'oreiller est cool, alors attention à ne pas ajouter trop de parfum. Vous jouez avec différents mélanges de parfums, et des couleurs et des textures de tissus pour les taies d'oreiller. Il pourrait être facile de concevoir avec des formes personnalisées pour ces oreillers. Les idées ne sont limitées que par votre propre créativité. Pour en savoir plus, allez sur le site spécialiste de cet atelier de parfum à Paris.

parfum_photo-1495298975657-492a1d068595

Posté par arnoldbitter à 17:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2018

L'Algérie par les yeux de l'Europe

En mai 2017, l'Algérie a fait l'objet de l'Examen Périodique Universel (EPU) des Nations Unies sur les Droits humains en mai 2017. L'EPU a été l'occasion de discuter les défis dans plusieurs domaines. L'Algérie a accepté 177 des 229 recommandations émises par les parties. Dans le cadre de l'EPU, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme a indiqué que les organisations de la société civile avaient été soumises à des restrictions suite à l'adoption de la loi n°12-06 de 2012 sur les associations. Une révision de cette loi a été annoncée, afin d'en assurer la conformité avec les standards internationaux. Concernant la liberté syndicale, les syndicats autonomes algériens continuent de rencontrer des difficultés pour s’enregistrer ou se rassembler malgré la ratification par l'Algérie de la Convention n°87 de l'Organisation internationale du travail sur la liberté syndicale. Le renforcement du rôle de la femme reste une priorité affichée par les autorités. A cet égard, un groupe de travail a été créé pour avancer dans la levée des réserves se rapportant à la Convention internationale de lutte contre toute forme de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW), et un autre groupe de travail analyse les modifications à apporter au Code de la famille pour le rendre plus en phase avec l'évolution de la société algérienne. L'Assemble Populaire Nationale (APN) comptait plus de 31% de femmes élues après les législatives de mai 2012 ; ce chiffre est passé à 24% au lendemain du scrutin du 4 mai 2017. La loi de 2015 criminalise toute forme de violence à l'encontre des femmes. Selon la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), 7 586 femmes et 4 444 enfants ont été victimes de violences pendant les neuf premiers mois de 2017. La DGSN a créé 50 brigades, dont le personnel est essentiellement composé de femmes, pour la protection des personnes vulnérables. Le paysage médiatique algérien est diversifié. En octobre 2017, des consultations ont été ouvertes entre le Ministère de la Communication et les professionnels de la presse au sujet de la mise en œuvre de l'Autorité de régulation de la presse écrite (ARPE) créée en janvier 2012. Quant à l'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV) mise en place en juin 2016, elle adresse des avertissements aux médias en cas de dérive. Le cadre légal pénalise la diffamation et érige en infraction les articles, dessins de presse et propos insultants ou offensants à l’égard du Président, du Parlement, de la Justice ou de l’Armée (Rapport du Haut-Commissariat aux droits de l'homme pour l'EPU). L'Algérie a régressé de 5 places par rapport à 2016 dans le classement mondial de Reporters Sans Frontières (134ème sur 180 pays). L'ONG fait état de sujets tabous, ainsi que de "l’étranglement économique" des titres indépendants à travers le contrôle des dépenses publicitaires. La liberté de religion ou de conviction, est garantie dans le respect de la loi (art. 42 de la Constitution), mais rencontre des entraves dans la pratique. Le Code de la Famille interdit le mariage de femmes musulmanes à des non-musulmans, déshérite les apostats, et annule légalement un mariage en cas d'apostasie du mari.

Posté par arnoldbitter à 13:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]